Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Locaux commerciaux : l'offre semble se contracter !

Doit-on y voir une conséquence de la crise sanitaire ? Quoi qu’il en soit, l’analyse de nos données révèle un recul du nombre d’annonces de vente et de location de locaux commerciaux dans la capitale mais aussi dans d’autres métropoles.

Locaux commerciaux : l'offre semble se contracter !

Sommaire

Location : recul des annonces dans 100 % des arrondissements parisiens !

À la lecture des chiffres que nous avons recueillis, il ressort que dans la capitale, à fin décembre dernier, le volume d’annonces de location de locaux commerciaux diminue considérablement. Jugez plutôt, à Paris, on constate une chute de 34 % du nombre de ces annonces ! Dans certains arrondissements, la diminution du volume d’annonces atteint même - voire dépasse - 50 %. Il s’agit des 11e (- 50 % sur 1 an), 12e (- 51 %) et 19e (- 53 %) arrondissements. Au vu de cette tendance (baissière !), il est permis de penser que dans l'esprit des professionnels, le contexte actuel - marqué par la crise sanitaire et la généralisation d’un couvre-feu à 18 heures - n’est guère propice à la location. D’un côté, les loueurs pourraient ainsi être tentés de retirer leur local commercial du marché et d’attendre que la situation s’améliore. De l’autre, les locataires pourraient, quant à eux, préférer temporiser. Enfin, une autre explication serait que l'activité de certains commerces tende, faute de clients (Covid oblige, les touristes sont, pour la plupart, aux abonnés absents), à déserter progressivement les artères principales de la capitale pour se reporter sur la petite et la grande couronne. Loin de s'assécher, l'offre se déplacerait. 

Baisse d’⅓ des annonces locatives de locaux commerciaux à Bordeaux

D’après nos données, Paris n’est pas la seule métropole à accuser un recul du volume de ses annonces de locaux commerciaux à louer. La baisse se chiffre ainsi à 6 % sur 1 an à Lyon, à 8 % à Nantes, à 13 % à Montpellier,  à 26 % à Marseille, à 29 % à Toulouse, à 35 % à Bordeaux et à 41 % à Nice. À l’inverse, force est de constater que le volume d’annonces de location de locaux commerciaux enregistre une hausse de 29 % sur 1 an à Strasbourg. Enfin, à Lille, c’est le statu quo qui est de mise.

Recul de 72 % du volume d’annonces de location à Angers

À l’instar de ce que à quoi l’on assiste sur le marché parisien, dans la grande majorité des grandes villes de province, le volume d’annonces s’oriente lui aussi à la baisse sur le marché de la vente de locaux commerciaux. D’après nos chiffres, les annonces de locaux commerciaux à vendre accusent un recul annuel de 66 % à Reims, de 72 % à Angers et de 80 % à Limoges. Là encore, si le nombre d’annonces de vente de locaux commerciaux s’est réduit comme peau de chagrin entre 2019 et 2020, il y a fort à parier qu'il s'agit de la résultante de l’impact de la crise sanitaire sur le moral des vendeurs (dont certains retirent leur local des annonces de vente) mais aussi sur celui des acheteurs (bon nombre d’entre eux reportant sine die leurs projets d’acquisition).

Vente : à Paris, les annonces chutent dans 4 arrondissements sur 5

Dans la capitale, la tendance baissière que l’on constate sur le marché de la location de locaux commerciaux se vérifie également sur le marché de la transaction. L’analyse de nos chiffres nous apprend ainsi que le volume d’annonces de vente de locaux commerciaux s’oriente à la baisse dans 80 % des arrondissements parisiens. Ce recul atteint même 57 % dans le 9e, 62 % dans le 12e et il culmine à 66 % dans le 4e arrondissement. En revanche, et contrairement à ce que l’on observe sur le marché de la location, le volume d’offres tend à progresser dans les 6e (+ 22 % sur 1 an), 13e (+ 21 %), 14e (+ 46 %) et 16e (+ 4 %) arrondissements.

L'évolution des volumes d'annonces de locaux commerciaux à Paris sur 1 an

Arrondissement Location Vente
1er - 10 % - 54 %
2e - 40 % - 21 %
3e - 27 % - 40 %
4e - 31 % - 66 %
5e - 28 % - 20 %
6e - 3 % + 22 %
7e - 29 % - 5 %
8e - 43 % - 36 %
9e - 30 % - 57 %
10e - 30 % - 30 %
11e - 50 % - 49 %
12e - 53 % - 62 %
13e - 28 % + 21 %
14e - 20 % + 46 %
15e - 28 % - 24 %
16e - 39 % + 4 %
17e - 35 % - 37 %
18e - 32 % - 46 %
19e - 53 % - 45 %
20e - 41 % - 16 %

Source : SeLoger-Bureaux & Commerces - décembre 2020

Plus de conseils :