Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Immobilier d’entreprise à Paris : plus de mises en vente mais moins de recherches

En quoi la crise sanitaire impacte-t-elle le secteur de l’immobilier professionnel parisien ? Au bout d’un an de pandémie, comment l’offre et la demande évoluent-elles sur les marchés du commerce d’habillement et de la restauration ? SeLoger Bureaux & Commerces a mené l’enquête.

Immobilier d’entreprise à Paris : plus de mises en vente mais moins de recherches

Sommaire

Commerces d’habillement : les mises en vente progressent

Il ressort de l’analyse des données collectées par SeLoger Bureaux & Commerces que sur le secteur de l’habillement parisien, les mises en vente de boutiques s’orientent à la hausse si l'on compare les mois de janvier et février derniers aux mois de janvier et février 2020. En cause, des commerçants que les conséquences économiques de la crise sanitaire et l’absence d’un rééquilibrage du prix de l’immobilier, poussent à cesser leur activité… Toujours selon le portail d’annonces immobilières d’entreprise (bureaux, boutiques, fonds de commerce, espaces de coworking, entrepôts, etc.), sur la même période, les volumes de recherches en ligne tendent, quant à eux, à régresser. Le flou économique dans lequel ils se trouvent plongés, allié aux mesures restrictives mises en œuvre par l’exécutif (les commerces dits non essentiels sont actuellement fermés sur tout le territoire) ne sont probablement pas totalement étranger à la désaffection des professionnels pour les boutiques de vêtements. Pour autant, il est intéressant de constater que rive gauche, si la demande baisse, l’offre en fait de même. Outre le fait que les prix immobiliers y soient, le plus souvent, moins élevés que dans le fameux Triangle d’Or parisien ou encore dans le Marais, il est permis de penser que certains commerçants de la rive gauche disposent de suffisamment de trésorerie pour pouvoir se permettre de faire le dos rond en attendant que le Covid-19 ne soit éradiqué.

L’évolution (*) de l’offre et de la recherche sur les boutiques d’habillement

Localisation Offre Demande
Rue de Rivoli + 11 % - 38 %
Avenue des Champs-Élysées + 18 % - 12 %
Boulevard Haussmann + 17 % - 31 %
Rue Saint-Honoré + 32 % - 39 %
Rue des Francs-Bourgeois + 0,3 % - 44 %
Rue du Commerce - 15 % - 45 %
Rue de Sèvres - 28 % - 54 %
Boulevard Saint-Germain - 13 % - 49 %
Rue de Rennes - 12 % - 44 %

(*) janvier et février 2021 vs janvier et février 2020
Source : SeLoger Bureaux & Commerces

Restauration : un volume de recherche qui s’oriente à la baisse

C’est peu dire que les restaurateurs ont vu leur activité malmenée par la crise sanitaire… Car à l’instar des boutiques de vêtements, les restaurants tombant dans la catégorie des commerces non essentiels, il leur est interdit de recevoir du public. Rien d’étonnant, donc, à ce que dans la capitale, sur le secteur de la restauration comme sur celui de l’habillement, les recherches se fassent de moins en moins nombreuses mais que les mises en vente montent en flèche. Là encore, il est à noter qu’à la lecture des chiffres recueillis par SeLoger Bureaux & Commerces, on note qu’au Sud de la Seine, dans le 15e arrondissement de Paris, notamment, si la tendance est baissière sur les volumes de recherches immobilières, elle l'est également en termes de mises en vente. À l’origine de cet épiphénomène et à l’image de ce que l’on observe sur le marché du prêt-à-porter, on trouve possiblement une meilleure résilience des restaurateurs, ceux-ci parvenant à temporiser jusqu’au retour des clients à leurs tables !

L’évolution (*) de l’offre et de la recherche sur les restaurants parisiens

Arrondissement Offre Demande
8e arr. + 3 % - 39 %
9e arr. + 60 % - 18 %
11e arr. + 34 % - 18 %
15e arr. - 4 % - 44 %
17e arr. + 46 % - 23 %

(*) janvier et février 2021 vs janvier et février 2020
Source : SeLoger Bureaux & Commerces 

Plus de conseils :