Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Les 3 grandes étapes pour vous lancer dans un projet entrepreneurial

Les 3 grandes étapes pour vous lancer dans un projet entrepreneurial

Vous souhaitez changer votre vie professionnelle et vous lancer dans un projet d’entreprise, c'est-à-dire créer la vôtre ? Voici les 3 grandes étapes à suivre pour vous jeter à l’eau confiant et serein.

Les 3 grandes étapes pour vous lancer dans un projet entrepreneurial

Sommaire

Faites le point sur votre projet entrepreneurial et votre situation

Avec le confinement récent, vous avez peut-être eu plus de temps pour vous pencher sur vos désirs entrepreneuriaux et réfléchir à ce que vous souhaitez faire dans un avenir plus ou moins proche. Pour enclencher ce projet, commencez par faire un point sur votre situation et sur votre idée d'entreprise, en vous posant diverses questions, afin de savoir où vous en êtes :

  • Quel métier exercez-vous en ce moment même ? Est-il proche de ce que vous souhaitez faire ou souhaitez-vous vous réorienter complètement ?
  • Seriez-vous prêt à tout laisser tomber pour vous lancer dans votre projet entrepreneurial ?
  • Comment l’appréhendez-vous, êtes-vous prêt à sauter le pas ?
  • Avez-vous déjà choisi un domaine d’activité précis ou avez-vous encore besoin de réfléchir ?
  • Avez-vous besoin de suivre une formation particulière avant de vous lancer ? Si oui, combien de temps cela vous prendrait-il ?
  • Avez-vous de la trésorerie que vous pouvez utiliser pour ce projet ?
  • Si non, en combien de temps pouvez-vous rassembler les fonds nécessaires pour à la fois lancer votre entreprise, et également vous faire vivre le temps que celle-ci soit lancée ?
  • Avez-vous déjà réfléchi à l’endroit où vous allez exercer votre nouveau métier d’entrepreneur ? Avez-vous besoin de louer un local, un bureau, un commerce ?

Une fois que vous avez répondu à toutes ces questions de façon assez précise, vous pouvez passer à la seconde étape : l’élaboration de votre business plan et de votre étude de marché !

Si vous avez envie de vous lancer dans l’entrepreneuriat mais que vous hésitez entre différents domaines, n’hésitez pas à prendre contact avec des professionnels d’orientation de carrière. Ils vous aideront à étudier les différents axes qui s’offrent à vous, notamment via des bilans de compétences et des propositions de formation.

Élaborez un business plan et une étude de marché

La seconde étape de votre projet d’entreprise sera d’élaborer ces deux documents essentiels : le business plan et l’étude de marché. Ceux-ci sont parfois volontairement oubliés notamment parce qu'ils sont assez longs à réaliser, mais ils sont pourtant primordiaux pour tous les entrepreneurs souhaitant investir un certain marché, en particulier si vous êtes en réorientation professionnelle complète. L’élaboration d’un business plan va vous permettre de visualiser la viabilité et la faisabilité de votre projet, mais également d’établir un plan budgétaire précis. L’étude de marché, quant à elle, est à faire en parallèle de votre business plan, afin d’évaluer le meilleur positionnement pour votre stratégie d’entreprise, en étudiant les comportements des consommateurs par rapport au domaine que vous souhaitez intégrer. Tout cela vous permettra de savoir si vous pouvez vous lancer et de quelle façon.

Pour faire un business plan et une étude de marché efficaces et complets, répondez à ces questions (liste non exhaustive) :

  • Quel est le budget de base pour lancer votre projet ?
  • Quel budget pourrez-vous allouer à vos salariés et prestataires : communication, site internet, fournisseurs… ?
  • A combien s’élève votre capacité d’emprunt ?
  • Pouvez-vous réaliser une levée de fonds auprès d’investisseurs potentiels ?
  • Quelle sera votre stratégie de communication ?
  • Avez-vous des compétences en communication ?
  • Le marché, que vous souhaitez intégrer, est-il en croissance ou en décroissance ?
  • Qui sont vos concurrents ?
  • Comment prévoyez-vous de vous démarquer d’eux ?
  • Qui sont les leaders de votre marché ? Qu’est-ce qui fait leur force ?
  • Y-a-t-il des manques sur le marché que vous souhaitez intégrer ?
  • Quel est le prix moyen des prestations, services ou articles que vous allez proposer ? Comment vous placer par rapport à ceux-ci ?
  • Quels sont vos clients potentiels ? Comment les démarcher ?
  • Qui seront vos partenaires potentiels ? Comment les convaincre de travailler avec vous ?
Bon à savoir

Pensez à faire l’étude de marché et le business plan en même temps. Ce sont certes deux documents différents, mais ils sont complémentaires !

Renseignez-vous sur le statut juridique le plus adapté 

La dernière étape pour monter un projet d’entreprise, c’est de savoir sous quel statut juridique ouvrir votre société. C’est un autre élément essentiel dans un projet d’entreprise, mais qui est aussi chronophage et compliqué, tant il existe de statuts juridiques différents :

  • Micro-entrepreneur, avec différentes variantes entre les professions libérales, les commerçants, les artisans, les prestataires de service…
  • SAS : Société par Action Simplifiée,
  • SARL : Société À Responsabilité Limitée,
  • SASU : Société par Action Simplifiée Unipersonnelle
  • EURL : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée,
  • SA : Société Anonyme
  • SNC : Société en Nom Collectif…

Chacun de ces statuts comporte différents avantages et inconvénients, différents plafonds de chiffre d'affaires, différents axes d’imposition et de taxation… Nous vous conseillons de les comparer ensemble, afin d’affiner votre choix pour choisir la forme la plus adaptée à votre projet d’entreprise. Sachez en revanche que le statut le plus facile à créer reste celui de la microentreprise. C’est d’ailleurs la forme juridique la plus plébiscitée par les jeunes entrepreneurs, d’autant plus qu’il est  également aisé de la faire évoluer vers un autre statut si besoin. Attention cependant : la microentreprise est un régime individuel. Si vous souhaitez lancer votre projet d’entreprise avec un proche, vous devrez vous renseigner sur les SAS, SARL ou les SNC, par exemple.

Bon à savoir

Il existe de nombreux comparateurs de statuts juridiques d’entreprises sur le net. Le sujet étant complexe, encore plus si vous n’êtes pas familier du droit, n’hésitez pas à les consulter pour faire le meilleur choix.

Plus de conseils :