Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Crise sanitaire & immobilier d’entreprise : quel impact sur le moral et les attentes des professionnels ?

Crise sanitaire & immobilier d’entreprise : quel impact sur le moral et les attentes des professionnels ?

Le Covid est-il en train de révolutionner l’immobilier d’entreprise ? Les attentes des professionnels du secteur ont-elles évolué ? Si oui, cette transformation s’inscrira-t-elle dans la durée ? À l’occasion d’un Rent dont la 8e édition s’est déroulée de manière totalement dématérialisée, des experts du secteur ont tenté d’apporter des réponses à ces interrogations.

En cours de chargement...

Sommaire

La crise du Covid a fait émerger de nouvelles tendances

Dans un contexte d’incertitude lié à la crise sanitaire, les professionnels modifient leurs usages. Pour y voir plus clair, une identification des tendances émergentes, en matière d’immobilier d’entreprise post-Covid, a été réalisée - auprès de 500 professionnels - par le groupe SeLoger. « Plusieurs critères de recherche ont évolué depuis le premier confinement » indique Maïlys Rebora, porte-parole de SeLoger Bureaux & Commerces. « Pour la moitié des professionnels que nous avons interrogés, les modifications ont porté sur le budget ». La superficie des biens recherchés a, elle aussi, connu un avant et un après Covid. « En termes de superficie, nous avons pu constater que la tendance était orientée à la baisse pour les bureaux et les commerces mais qu’elle était haussière pour les locaux d'activité ».

Outre leur superficie et le budget qui leur est consacré, le changement le plus profond (et le plus radical !) affectant les locaux professionnels touche leur localisation. « Le périmètre géographique d’¼ des recherches effectuées sur nos sites a été modifié » précise Maïlys Rebora. Aux yeux des professionnels, l’emplacement de leurs locaux apparaît donc comme étant plus important que jamais.

Les professionnels divergent sur les scénarios pour la suite de la pandémie

Les professionnels sont partagés entre attentisme et optimisme et la suite des événements prend différentes tournures selon la nature des locaux occupés par les professionnels interrogés dans le cadre de l’étude réalisée par SeLoger. « Pour l’immobilier de bureau, une décompression du marché accompagnée d’une baisse des prix et d’une hausse de l’offre sont anticipées » explique Maïlys Rebora, porte-parole de SeLoger Bureaux & Commerces. « Du côté des locaux d’activité et des entrepôts, en revanche, on estime que la crise pourrait créer de nouvelles opportunités de business ». Enfin, pour ce qui est des commerces, c’est plus compliqué. « La crise les a poussés à revoir leurs budgets à la baisse et les ¾ d’entre eux redoutent des restrictions dans l’obtention d’un prêt bancaire » et cela alors même qu’ils sont « 81 % à avoir besoin de décrocher un crédit pour mener à bien leurs projets ».

« Entre juin et septembre, les visites sur nos sites ont bondi de 30 % »

Maïlys Rebora, porte-parole de SeLoger Bureaux & Commerces

Immobilier d’entreprise : où vont les prix ?

Alors que les demandes avaient bondi au lendemain du premier confinement (« en sortie de confinement, nous avions enregistré trois fois plus de demandes que d’habitude » se souvient David Brami, fondateur de Point de Vente Immobilier) et que Marie-Laure Leclercq De Sousa, Directrice Marketing JLL, déplore que la « demande placée n’ait jamais été aussi faible », quelles tendances les prix suivent-ils ? Au-delà du ressenti quotidien des professionnels, SeLoger Bureaux & Commerces s’est donc également intéressé à l’évolution du prix de l’immobilier d’entreprise. « Nos chiffres indiquent qu’à l’échelle nationale, nous enregistrons - sur SeLoger Bureaux & Commerces - une baisse des prix de vente des bureaux ainsi que des locaux commerciaux, une hausse des loyers des bureaux et une stabilisation de ceux des locaux commerciaux » détaille Maïlys Rebora, qui ajoute qu’« en Île-de-France, les prix des locaux commerciaux accusent une baisse à deux chiffres ».

Plus de conseils :