Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Ouvrir son commerce dans le bio ou le vrac, des boutiques d'avenir !

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se mettent à consommer de manière écologique : aliments et produits bio, achats zéro déchet via le vrac, les boutiques écolo ont le vent en poupe ! Et si vous y pensiez pour votre projet professionnel ?

Ouvrir son commerce dans le bio ou le vrac, des boutiques d'avenir !

Sommaire

Pourquoi choisir d’ouvrir un supermarché écologique ?

Qu’il s’agisse de supermarchés bio ou de magasins en vrac, les commerces de proximité écologiques ont le vent en poupe ! LSA Conso a en effet noté que les magasins de vrac sont passés de 1 à 150 points de vente entre 2014 et 2016. En 2016, entre 500 et 600 boutiques se sont ouvertes à travers le territoire. Le magazine note aussi dans différents articles que le chiffre d’affaires estimé de ce type de marché est d’environ 325 M€ par an… ce qui est très encourageant !

Avec les prises de consciences écologiques qui ne cessent de croître, les engagements pris par les dirigeants des pays du Monde lors de la COP26, cette tendance est loin de partir à la baisse. De ce fait, ouvrir un supermarché écologique, qu’il s’agisse d’un magasin bio en franchise, d’une boutique zéro déchet ou d’un point de vente en vrac est une idée judicieuse.

Bon à savoir

L’Ademe notait dans un rapport de 2017 que le zéro déchet prend de plus en de place en France et ne sera bientôt plus une tendance, mais une norme.

Avant d’ouvrir votre magasin bio, pensez à faire une étude de marché

Même s’il est certain qu’ouvrir ce type de magasin est une bonne idée, l’étape de l’étude de marché et du business plan reste toujours indispensable, comme pour n’importe quel autre projet entrepreneurial.

Commencez par observer la ville, le quartier ou l’arrondissement dans lequel vous souhaitez vous implanter, pour savoir si votre futur magasin écologique peut s’y développer : Où est située la concurrence ? Quel est le type de potentielle clientèle qui habite, travaille, transite autour du local commercial que vous visez ? Quel est leur pouvoir d’achat moyen ? Etc.

Une fois votre étude de marché réalisée, vous pourrez passer au business plan, qui vous aidera à faire des prévisions sur votre chiffre d’affaires potentiel, vos bénéficies, vos dépenses, etc. Ainsi, vous pourrez voir à court, moyen et long terme l’état de votre future entreprise.

Bon à savoir

Notez que vous pouvez vous lancer dans cette aventure en franchise, si vous souhaitez vous baser sur les belles performances d’un grand groupe plutôt qu’en solitaire !

Comment choisir un local commercial pour votre magasin bio ?

Comme il est coutume de le dire dans le commerce, ce qui compte, c’est l’emplacement, l’emplacement et enfin l’emplacement. De ce fait, le choix de votre local commercial va être très important. Étant donné que vous souhaitez ouvrir un supermarché bio ou zéro déchet, vous allez devoir concilier intelligemment un bon emplacement et une surface suffisante pour pouvoir installer vos différents présentoirs et disposez vos rayons, tout en laissant assez d’espace à vos futurs clients pour se déplacer tranquillement dans votre commerce et surtout sans heurt.

Aussi, votre commerce devra être facilement accessible pour que vos fournisseurs puissent vous livrer vos produits aisément.

Pensez que dans certaines villes ou quartiers, vous aurez bien plus de mal à associer emplacement intéressant, superficie suffisante et loyer modéré. Le prix mensuel de votre local commercial représentera sûrement d’ailleurs votre poste de dépense le plus important. 

Comment financer votre projet de magasin bio ?

Enfin, vous devrez prévoir dans votre business plan les possibilités de financement qui s’ouvrent à vous. Que ce soit en vous lançant en indépendance ou en franchise, vous aurez de toute manière besoin d’une certaine mise de départ.

Celle-ci peut être composée de vos économies, d’un héritage, d’un investissement par l’un de vos contacts ou encore d’un crédit contracté auprès d’une banque. Cela vous permettra notamment d’acheter le matériel nécessaire à l’ouverture de votre commerce de proximité, mais également des premiers produits et premiers stocks, de vous payer des éléments de publicité, etc.

Pensez aussi à demander auprès de l’URSSAF l’Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise (ACRE) qui allègera vos charges sociales, mais également de potentiellement bénéficier d’un prêt à taux zéro professionnel.

Bon à savoir

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont indispensables pour se faire une clientèle plus vite. Créez vous des comptes sur les différentes plateformes (Facebook, Instagram...) et n’oubliez pas Google My Business, qui permet de vous référencer sur la carte et le moteur de recherche.

Plus de conseils :