Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment mener les négociations d’achat d'un local commercial ?

Vous souhaitez acheter un local commercial pour établir votre commerce de proximité, votre restaurant ou votre franchise ? Avant de vous installer, les négociations sont à mener pour finaliser votre achat et surtout obtenir votre bien au meilleur prix.

Comment mener les négociations d’achat d'un local commercial ?

Sommaire

Renseignez-vous sur les prix et l'état du marché

On dit souvent que dans le commerce, le premier critère est l’emplacement, le second l’emplacement et le troisième l’emplacement. De ce fait, certains locaux commerciaux vaudront bien plus cher que certains autres en raison de leur localisation et ce, même si le premier fait 30 m² et le second 100 m²

Avant de mener vos négociations d’achat, vous devrez donc vous renseigner scrupuleusement sur les prix du marché que vous visez. Les budgets ne seront pas les mêmes dans tous les quartiers, arrondissements ou villes. De même, à certains endroits, le marché sera complètement saturé, les biens seront donc bien plus rares et les prix très élevés.

Connaître exactement les prix pratiqués dans la zone que vous viser vous permettra de bien connaître votre axe de négociation par rapport à la surface, l’emplacement exact du local, les équipements fournis, etc.

Bon à savoir

Pour connaître les prix du marché pratiqués dans un même quartier ou arrondissement, n’hésitez pas à consulter nos différentes annonces de locaux commerciaux à vendre.

Déterminez votre budget, vos besoins et vos points de concession possibles

C’est en connaissant le plus possible votre projet et vos besoins que vous serez le plus à même à négocier intelligemment le prix de votre local commercial. Vous devrez en premier lieu déterminer votre budget bas, moyen et haut, afin de savoir jusqu’où vous pourrez aller sans mettre à mal votre entreprise.

Listez également vos besoins exacts et vérifiez que le local commercial qui vous intéresse rempli bien vos critères incompressibles, qu'il s'agisse d'emplacement, de surfaces ou d'équipements. Cependant, pensez aussi à lister les points sur lesquels vous seriez prêt à faire des concessions : par exemple « je peux débloquer plus de budget si le bien est à tel emplacement » ou « je peux prendre un peu plus petit si le bien est neuf ». Cela vous permettra de maîtriser parfaitement la négociation.

Faites-vous accompagner d’un professionnel

Les courtiers immobiliers ne sont pas réservés qu’aux particuliers qui souhaitent acheter leur résidence principale ou secondaire au meilleur taux ! Vous pouvez également faire appel à un courtier spécialisé dans l’immobilier professionnel pour votre projet d’achat de local commercial, ou à un avocat. Tous deux connaissent les prix du marché et les axes de négociation possible. C’est particulièrement intéressant si vous souhaitez acheter un local commercial mais que vous ne connaissez pas ou peu le marché immobilier professionnel.

Bon à savoir

Investir dans un local commercial offre un bon taux de rendement, mais ce type de transaction et ses contrats requierent des connaissances assez pointues. Vous faire accompagner dans votre achat est essentiel si vous êtes un néophyte.

Renseignez-vous sur la valeur locative du bien que vous convoitez

Dans le cas où vous cherchez à acheter un local commercial afin de réaliser un investissement locatif professionnel, l’un des arguments principal de négociation du vendeur sera sa valeur locative. Il n’y a pas de secret : plus elle est élevée, plus le prix d’achat du bien sera élevé lui aussi. Ce sera également le cas pour un local commercial qui est déjà occupé. Avec cette tranquillité d’esprit, les propriétaires feront un peu plus gonfler les prix.

N’hésitez pas, ici encore, à vous faire accompagner par un professionnel pour évaluer la valeur locative du bien. Celui-ci vous indiquera alors une fourchette de prix d’achat et une marge de négociation à appréhender.

Bon à savoir

La valeur locative sera observée selon l’emplacement du local, son état général, ses équipements et bien sûr sa surface et sa distribution de pièces.

Faites une offre réaliste qui ne fera pas fuir le propriétaire

L’art de la négociation réside dans le fait de pouvoir proposer une offre qui soit avantageuse pour vous mais qui soit également réaliste et dans laquelle le futur ex-propriétaire se retrouve. Faire une offre trop basse par rapport au prix proposé initialement par le vendeur pourrait vous court-circuiter avant tout début de négociation, il ne faut donc pas être trop gourmand ! A contrario, un propriétaire qui est prêt à faire de grandes concessions financières sur son bien peut cacher quelque chose... Attention aux offres trop alléchantes !

Réfléchissez bien avant de commencer les négociations afin d'évaluer votre marge de manoeuvre et pouvoir obtenir votre bien au meilleur prix sans que celui-ci ne soit pour autant irréaliste.

Plus de conseils :