Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Faut-il acheter ou louer son local commercial ?

Lors de votre réflexion sur votre projet d’ouvrir un commerce, vous avez sûrement dû vous poser cette question : faut-il louer ou acheter votre local commercial ? Si la location est plus répandue, l’achat peut aussi être une stratégie gagnante.

Faut-il acheter ou louer son local commercial ?

Sommaire

Les avantages de la location d’un local commercial

Lorsque des nouveaux commerçants s’établissent, les plus nombreux vont choisir d’opter pour la location de leur local commercial. Si cette pratique est la plus répandue, c’est parce qu'elle vous permet de vous lancer plus sereinement, notamment au niveau pécunier.  En effet, si la location d’un bien immobilier, quel qu’il soit, est généralement plus chère lorsque l’on calcule sur le long terme, elle permet de ne pas commencer l'aventure entrepreneuriale avec des liquidités ténues et un emprunt de plusieurs années. 

Mais cela permet surtout de pouvoir quitter ledit bien plus facilement, si, par exemple, le quartier ne vous convient pas ou encore la taille ou la composition de votre local commercial.

Bon à savoir

La location sera sûrement plus indiquée si vous démarrez tout juste votre activité. Cela vous permettra de choisir au départ un local commercial un peu plus petit pour réduire vos coûts, puis de changer pour plus grand par la suite, en fonction de votre évolution.

Louer un local commercial : les inconvénients

De toute évidence, en louant un local commercial, vous allez signer avec le propriétaire un bail commercial. Si celui-ci est souple et vous permet de sortir des locaux à chaque fin d’une période triennale, soit au bout de 3 ans, 6 ans ou 9 ans (c’est pour cela qu’on l’appelle aussi bail 3-6-9), c’est une décision à anticiper, puisque vous serez obligé, pour cela, de respecter un préavis de 6 mois. Si cette condition n’est pas appliquée, alors votre sortie du bail commercial sera reportée à la prochaine période triennale… soit 3 ans plus tard.

Aussi, la rédaction du bail commercial est pratiquement totalement libre du côté du propriétaire. Celui-ci peut fixer librement le loyer, intégrer dans vos charges certaines des siennes, comme le paiement de la taxe foncière, par exemple.

Bon à savoir

Sachez que légalement, un bail commercial n’a même pas besoin d’être écrit, il peut tout à fait être oral et un propriétaire qui vous le propose n’est pas dans l’illégalité. Cependant, vous êtes en droit de votre côté de le refuser et de préférer conclure un bail écrit avec un autre propriétaire.

Acheter votre propre local commercial, pour les projets à long terme

Si vous êtes déjà bien installé dans votre activité commerciale, alors il peut être judicieux d’acheter votre local commercial. Cette démarche comprend de nombreux avantages, dont le fait de vous installer dans votre quartier ou votre ville de façon pérenne. De plus, en décidant d’acheter ce bien, vous faites gonfler la valeur de votre fonds de commerce, mais également votre capital immobilier personnel.

Autre avantage : vous serez totalement libre de faire ce que vous souhaitez dans votre local. Réaménagements, travaux, rénovations… vous n’aurez plus besoin d’avoir l’aval de votre bailleur pour transformer votre local commercial en fonction de l’évolution de votre entreprise. Enfin, au niveau fiscal, en étant propriétaire des lieux, vous pourrez déduire certaines de vos charges et dépenses, comme le montant des assurances, les frais d’entretiens du local ou encore les intérêts d’emprunt.

Mais acheter votre local commercial n’est pas indispensable

Bien sûr, il existe également des inconvénients quant à un projet d’achat de local commercial. Si vous ne payerez plus de loyers « dans le vide », à moins de disposer d’importantes liquidités, vous allez contracter un crédit, que vous rembourserez tous les mois. Dans la vie d’une entreprise commerciale, l’achat d’un local n’est pas indispensable, nous vous conseillons donc de le faire uniquement si vous avez trouvé votre quartier idéal d’implantation. N'oubliez pas qu'en l’achetant, vous aurez bien plus de mal à déménager si les affaires ne sont pas fructueuses à l’adresse à laquelle vous êtes implanté.

De plus, un projet d’achat d’un local commercial exige de bien le choisir au préalable et pas uniquement par rapport au quartier ou à la ville : vous devrez faire attention à la superficie et le choisir ni trop grand, ni trop petit. C’est particulièrement périlleux si vous avez un restaurant, un bar ou un café. En louant le local commercial plutôt qu’en l’achetant, vous pourrez revoir le nombre de tables à servir (et donc vos stocks) plus facilement qu’en devant revendre le local commercial que vous avez acheté.

Bon à savoir

Dans tous les cas, nous vous conseillons de penser à l’achat de votre local commercial que si vous avez des liquidités confortables et que vous n’êtes pas au début de votre projet, afin que cela n’impacte pas l’évolution de votre entreprise.

Plus de conseils :