Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Bureaux : le Grand Paris deux fois plus dynamique que le Grand Londres

Bureaux : le Grand Paris deux fois plus dynamique que le Grand Londres

Face au Brexit, le Grand Paris peut se targuer de produire plus de bureaux que le Grand Londres avec près de 2,3 millions de m². Une situation qui devrait perdurer, utilisateurs et investisseurs restant très demandeurs dans la région capitale.

Bureaux : le Grand Paris deux fois plus dynamique que le Grand Londres

Sommaire

2,3 M de m² de bureaux pour le Grand Paris VS 1,1 M pour le Grand Londres

L’étude Deloitte « Grand Paris Office Crane Survey » portant sur les opérations neuves ou de restructuration sur des surfaces dépassant les 1 000 m² pour les neufs premiers mois de l’année met en parallèle deux chiffres : 2,3 M de m² dans le Grand Paris et moitié moins pour le Grand Londres. Pour le marché londonien, l’encours de production a connu une baisse de 10 % dans un contexte d’incertitudes politiques et économiques pour se situer à 1,1M de m² restant toutefois au dessus de la moyenne historique décennale des 985 000 m². Côté Grand Paris, la production atteint un niveau historique, en hausse de 13 % à époque comparable, à près de 2,3 M de m², une fois et demie supérieure au niveau moyen des 15 dernières années situé à 1 490 000 m².

Chiffres Clés

31 nouveaux chantiers pour le Grand Paris, 2 274 509 m² de bureaux en chantier, 42 % des surfaces commercialisées en chantier.

Une disparité de production de bureaux selon les secteurs

À Paris comme à Londres, la production neuve ne se fait pas uniformément. Paris intramuros connait un nouveau souffle avec une croissance de 7 % de surfaces en chantier pour se maintenir à un niveau supérieur à 500 000 m². Les Hauts-de-Seine concentrent 60 % de la production du Grand Paris. La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne confirment leur dynamisme avec 430 000 m² en chantier. La Seine-et-Marne semble toujours à la traine. À Londres, la production a souffert des rebondissements du Brexit et même si l’on sait aujourd’hui qu’il se fera, difficile de dire quelles vont en être à long terme, les retombées. Toujours selon l’étude Deloitte, pour la première fois depuis de nombreuses années, la production neuve de la City représente moins de 50 % de Central London avec 492 000 m² en chantier. En seconde position, West End concentre 18 % de l’activité avec 35 opérations en chantier. Mais c’est SouthBank qui connait la plus grande croissance du centre de Londres avec 83 000 m² en chantier, + 113 %.  Mais, en 2020, un pic de livraison est prévu dans la City (305 000 m²) et dans le West-End (140 000 m²). Dans les secteurs émergents, Vauxhall-Nine Elms & Battersea (VNEB), White City et Stratford, l’activité reste stable avec 120 000 m² en chantier, sans mise en chantier ni livraison.

Bon à savoir

La Défense a vu son encours de production diminuer de 6 % pour repasser sous la barre des 400 000 m² mais l’offre disponible y est importante tout comme les livraisons proches, ce qui pourrait représenter une opportunité de report pour les utilisateurs ne trouvant pas d’offre suffisante et adaptée dans le QCA.

Plus de conseils :